Pôle métropolitain : JEP 2020

Thématique nationale et européenne :

« Patrimoine et éducation : Apprendre pour la vie ! ».

Ainsi, la France adopte de nouveau le thème proposé par le Conseil de l’Europe et la Commission européenne, lequel est repris de manière croissante par les cinquante pays européens organisateurs de cette manifestation

Citations :

Nelson Mandela : « L’éducation est l’arme la plus puissante que l’on puisse utiliser pour changer le

monde. » dans Un long chemin vers la liberté.

Paul Valéry : « L’éducation ne se borne pas à l’enfance et à l’adolescence. L’enseignement ne se limite pas à l’école. Toute la vie, notre milieu est notre éducation, et un éducateur à la fois sévère et dangereux. »

Jules Michelet : « Combien l’éducation durera-t-elle ? Juste autant que la vie. Quelle est la première partie de la politique ? L’éducation. La seconde ? L’éducation. Et la troisième ? L’éducation. »

L’éducation c’est la mise en œuvre de tout ce qui contribue à la formation et au développement de chacun, et cela ne peut se concevoir sans savoir et comprendre d’où l’on vient et dans quel monde on vit. Ainsi, l’éducation ne peut qu’encourager à explorer la diversité de nos héritages culturels, à connaître, valoriser, sauvegarder et faire connaitre à son tour un patrimoine qui ne se limite pas aux vieux monuments, aux châteaux et aux friches industrielles, mais englobe aussi les arts vivants, les coutumes, les savoir-faire.

Depuis l’Antiquité l’importance de l’éducation est perçue, et a suscité non seulement des initiatives et innovations pédagogiques nombreuses, mais aussi la conception et la construction de lieux adaptés à cette mission, en particulier envers les plus jeunes, enfants et adolescents, reflet des conceptions pédagogiques. Encore aujourd’hui ces lieux se réinventent sans cesse, et c’est un premier champ d’exploration possible pour des Journées du Patrimoine autour du thème de l’éducation.

Si ces bâtiments ont été conçus pour accueillir des élèves, ils ont aussi abrité les outils nécessaires à l’éducation, eux aussi variés et renouvelés comme les collections rassemblées, qui forment aujourd’hui la richesse de nombreuses institutions muséales.

Ces JEP seront l’occasion de mettre en avant les structures qui œuvrent à diffuser des savoirs tout au long de la vie, et ce dans des domaines aussi divers que les sciences, les savoirs écrits, les autres cultures, les religions…

En fin, de nombreux Lyonnais, mais pas que, ont joué un rôle tant local que national dans l’histoire de l’éducation, de Bourgelat à Philippe Meirieu, en passant par le Major Martin ou André Allix.

Cette période hors normes que nous venons de vivre et qui immanquablement laissera des traces, influera certaines pratiques, certains comportements, certaines manières de vivre, notre rapport à l’autre, à notre environnement, … nos modèles économiques voire sociétaux, etc…

Comme toute crise, elle sera le révélateur de ce que nous sommes en capacité de produire de

meilleur, … mais aussi, et malheureusement de pire, si nous n’y prenons pas garde.

Du point de vue du vivre ensemble dans la cité et/ou hors des cités peut-être pourrions-nous proposer aux étudiants de réfléchir aux questions suivantes :

  • Comment décloisonner, « déconfiner », les lieux d’enseignement pour qu’ils investissent l’espace public et s’adressent à tous ?
  • Comment donner à l’aménagement public (espace et/ou bâtiment) de nos villes ou campagne une fonction « éducative », écho de la diversité de nos héritages culturels ; matériels et immatériels ?

Pour ce faire nous proposons que ce travail d’appel à idées s’appuie dans un premier temps sur le

thème socle des JEP 2020 mais en posant la question quelque peu différemment :

Sur les sites qui seront sélectionnés pour ce nouvel appel à idées, la notion de « l’éducation auX patrimoineS » devra être au centre des réflexions qui s’enrichiront du travail de terrain lors de la journée passée sur place le samedi des JEP.

Nous serons particulièrement attentifs à cette phase qui devra prendre en compte les dimensions matérielles et immatérielles des patrimoines ainsi identifiés.

Cette première approche devra permettre d’établir et de construire les « valeurs patrimoniales » du site étudié afin d’y proposer des aménagements, des usages, une mise en récit, etc … qui devront révéler cette valeur patrimoniale.

Objectif : Que ces sites deviennent de manière pérenne, mais aussi évolutive et agile, des lieux de transmission et d’apprentissage singuliers, comme support d’une méthode pédagogique innovante, au service de ses habitants, riches des valeurs patrimoniales enfin révélées.

Il s’agira donc d’inventer ces espaces non pas comme des lieux d’enseignement traditionnels, mais comme des sites ancrés dans leur histoire passée, présente et future et d’imaginer les interactions possibles et souhaitables, avec la vie et l’habitat existant.

Ainsi est-il recommandé que chacune des agglomérations identifie sur son territoire le site ad hoc, ce que nous définirions comme des « non-lieux », c’est-à-dire des lieux sans enjeux encore identifiés, sans caractère clairement affiché et qui pourtant recèlent un potentiel non exploré.

Ce peut être

  • une place au croisement de quartiers hétérogènes, un espace délaissé, …
  • un village ou un quartier à l’architecture et/ou l’urbanisme éclectique et disparate, d’époques et d’histoires sociétales diverses ;
  • un espace commun d’un lotissement « rurbain », qui, plutôt que de rassembler ses habitants les a cloisonné dans leurs parcelles, alors qu’à l’origine ils partageaient les mêmes aspirations, rêves ou envies .. et là où, probablement avant eux, d’autres histoires,, d’autres usages existaient.
  • un espace boisé ou végétal qui pourrait entrer en résonance avec son environnement urbanisé, non plus comme un « petit poumon vert » sanctuarisé mais comme une composante à part entière de l’espace habité.

Télécharger la présentation

Télécharger la fiche action

Lien au logement et qualité de vie en période de confinement

Dans le cadre des travaux de l’Observatoire partenarial de l’Habitat, l’Agence d’urbanisme de l’aire métropolitaine lyonnaise travaille sur les effets de la crise sanitaire sur le logement et la qualité de vie des habitants. En fonction des territoires, des profils des ménages, des conditions de logement, le confinement n’a pas été perçu, vécu, apprécié de manière identique.

Nous vous proposons de prendre quelques minutes (pas plus de 10) pour répondre en tant qu’habitant(e) à un court questionnaire.

Votre contribution permettra ainsi de mieux cerner la perception de ce lien au logement.

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc-YuDIKTP1z5HgMF7sl0sqmomHu_RPm5B0I8DvZVPgyXmlKw/viewform?usp=sf_link

TCL : Information sur Ligne 30 Saint-Pierre-de-Chandieu Rajat – Saint-Priest Jules Ferry

En raison de travaux, le Chemin du Compagnon sur la commune de Saint-Pierre-de-Chandieu sera interdit à la circulation (dans les deux sens) du Lundi 27 Juillet au Vendredi 14 Août 2020. Les arrêts « Saint-Pierre-de-Chandieu Rajat » – « Compagnon » et « Frindeau » ne seront pas desservis.

Nous invitons chaque usager à se reporter vers l’arrêt provisoire « Casino Supermarché » prévu à cet effet sur la RN149, au niveau du Casino Supermarché.

Fonds Région Unie

La Région, avec l’appui de la Banque des Territoires, met en place le Fonds Région Unie pour venir en aide notamment aux professionnels du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration, ainsi qu’aux TPE.

La CC de l’Est Lyonnais a fait le choix de s’engager dans ce dispositif pour soutenir les entreprises de son territoire.

Vous trouverez ci-dessous le lien internet à suivre pour accéder au dispositif Fonds Région Unie.

https://regionunie.auvergnerhonealpes.fr/

Concours photo : “L’eau, source de biodiversité”

Pour la deuxième année, le SMABB organise son concours photo. Le thème de cette année est “L’eau, source de biodiversité” jusqu’au 15 septembre 2020. 

L’objectif de ce concours photo est de mettre en valeur la diversité des espèces végétales et animales présentes dans la vallée de la Bourbre et leur interaction avec l’eau, sous toutes ses formes : rivières et ruisseaux, mares, étangs, lacs, et même pourquoi pas la pluie… À noter que les photos n’ont pas besoin d’avoir été prises sur notre territoire pour être recevables.

Le jury, composé d’élus d’agents et de partenaires du SMABB, sélectionnera une dizaine de photos qui reflèteront la variété de la biodiversité du bassin versant de la Bourbre. Ces photos feront l’objet d’une exposition dans les locaux du SMABB, et d’une exposition itinérante dans plusieurs lieux du bassin versant. 

Le vainqueur repartira avec un bon d’achat d’une valeur de 100€ pour acheter du matériel photographique, et d’autres lots sont prévus pour un total de 300€. 

Pour participer, envoyez-nous simplement vos photos à l’adresse smabb@smabb.fr, en indiquant vos coordonnées dans l’e-mail, ainsi que le lieu de prise de vue de la photo.

Ce concours s’inscrit dans le cadre du Contrat unique pour la restauration et la préservation des milieux de la vallée Bourbre, cofinancé par l’Union européenne via le fonds FEDER, l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse, la région Auvergne-Rhône-Alpes et le département de l’Isère. 

Le règlement complet du concours est présent sur le site du SMABB, à l’adresse suivante : https://smabb.fr/fr/nw/696386/246391/concours-photo-leau-source-de-biodiversite-jusquau-15-septembre

TCL : Information concernant la ligne 1E Lyon Grange Blanche – Colombier Saugnieu les Salines

A compter du 1er Juillet 2020 : Pour répondre à une hausse de la fréquentation en heure de pointe, la ligne 1E se renforce avec deux trajets supplémentaires :

  • 16h15 – Au départ de Lyon Grange Blanche direction Colombier Saugnieu
  • 16h55 –  Au départ de Colombier Saugnieu direction Lyon Grange Blanche

Le Sytral simplifie également son calendrier de fonctionnement afin de proposer une offre unique avec 2 périodes distinctes de circulation :

POUR CETTE FIN D’ANNEE 2019/2020

  • Une période forte du 01/07/2020 au 12/07/2020 et du 24/08/2020 au 31/08/2020
  • Une période estivale du 13/07/2020 au 23/08/2020

POUR L’ANNEE 2020/2021

  • Une période forte du 01/09/2020 au 11/07/2021 et du 23/08/2021 au 31/08/2021
  • Une période estivale du 13/07/2021 au 22/08/2021

Participez au programme POLE ONE

Pôle ONE est un programme d’open innovation mis en œuvre par l’ENE en partenariat avec le Pôle Métropolitain et dont le but est d’inciter des PME/PMI du Pôle Métropolitain à s’ouvrir à l’écosystème de start-up de leur territoire afin d’accélérer leur processus d’innovation.

Carte du Pôle Métropolitain, territoire éligible au programme.

Accessible jusqu’à fin 2020, les coûts de ce programme sont pris en charge à 100% pour les entreprises éligibles. La mise en œuvre de ce dispositif s’inscrit dans une volonté d’apporter une aide et un soutien aux entreprises bénéficiaires ayant des projets d’innovation, notamment dans un contexte de situation économique difficile.

> Étapes du programme et coûts pris en charge

Selon la demande de votre entreprise, deux cas de figure sont possibles :

Cas #1 : Vous avez déjà identifié une problématique, établi un cahier des charges et entamé une démarche d’innovation dans votre entreprise ; vous aimeriez essayer l’open innovation pour y répondre.

  • Votre cahier des charges est transmis à l’ENE pour prise de connaissance ; analyse puis échange avec votre entreprise pour valider la problématique
  • Pré sélection de start-up (4-5 si possible) auprès des organismes partenaires
  • Proposition d’une date de rencontre ; l’ENE organise la venue des start-up dans votre entreprise pour qu’elles pitchent leur solution.

Cas #2 : Vous êtes intéressé par le programme et l’open innovation mais aucune démarche d’innovation n’a été engagée dans votre entreprise ; vous n’avez pas encore identifié de problématique ou de besoin en technologie.

  • l’ENE prend contact avec vous pour un échange et effectuer un diagnostic afin d’identifier des pistes de réflexion et d’actions sur un aspect de l’entreprise ; mettre en évidence une problématique.
  • Validation avec l’entreprise du sujet proposé et rédaction du cahier charges par l’ENE
  • Pré sélection de start-up (4-5 si possible) auprès des organismes partenaires
  • Proposition d’une date de rencontre ; l’ENE organise la venue des start-up dans votre entreprise pour qu’elles pitchent leur solution.

Une fois que l’évènement de rencontre entre votre entreprise et les start-up a eu lieu, la mission de l’ENE et du Pôle Métropolitain s’achève.

Dans les deux cas, le programme prend en charge l’ensemble de ces étapes, de la formalisation d’un cahier des charges à la rencontre entreprise/start-up. Ce processus de mise en relation n’engendre aucune dépense pour votre entreprise. Vous devrez néanmoins signer et retourner un contrat moral d’engagement à l’ENE une fois votre participation au programme validée.

L’objectif de ce programme étant réellement de faciliter l’échange et la mise en relation avec l’écosystème de start-up de votre territoire, l’évolution vers un éventuel partenariat avec une start-up suite à la rencontre n’engage que vous, notamment pour des raisons juridiques. Cependant, l’ENE a entamé un travail sur la création d’un guide de l’open innovation pouvant être mis à disposition des parties prenantes afin de les aider dans la formalisation d’une collaboration. Une orientation vers des organismes experts dans ce type de processus est également possible.

> Conditions d’éligibilité des entreprises

Le programme est accessible en priorité aux PME/PMI implantées sur le territoire du Pôle Métropolitain ; tous secteurs d’activité confondus. Néanmoins si une entreprise de taille intermédiaire (ETI) souhaite en bénéficier cela reste envisageable.

> Sourcing des start-up

Une fois que la problématique et le cahier des charges de l’entreprise sont définis, l’objectif est de sélectionner 4-5 start-up ayant une solution pouvant y répondre, en veillant au potentiel de compatibilité technologique.

Afin d’optimiser les chances de « match », le niveau de maturité des start-up pré sélectionnées doit être en adéquation avec le niveau d’exigence du cahier des charges de l’entreprise.

Le sourcing des start-up se fait via des organismes partenaires de la région lyonnaise (French Tech, H7, Polypus, etc).

> Formalisation d’un partenariat PME/Start-up

Les modèles de formalisation de partenariat d’open innovation entre une startup et une entreprise traditionnelle sont multiples, ci-dessous les plus courantes :

Source : Baromètre French Tech

  • Processus achats : la start-up fournit des produits/services à la PME

Ex : FDJ et la startup Botfuel > développement d’un chatbot sur Messenger permettant la prise de paris sur les évènements sportifs > permet d’expérimenter un nouveau mode d’accès à l’offre sport

  • Partenariat de distribution : La PME distribue le produit/service d’une start-up et/ou réciproquement
  • Co-développement : PME et startup partagent des ressources (talents, brevets, capitaux) pour concevoir de nouveaux produits ou services sans toutefois créer une nouvelle structure légale.
  • Investissement & Acquisition : Corporate Venture = la PME prend une participation dans le capital de la startup // Acquisition = l’entreprise rachète la majorité (voire la totalité) des actions d’une startup.

> Constats contexte covid19

Outre les solutions qui ont pu être mises en place rapidement par votre entreprise afin d’assurer une continuité des activités pendant la période de confinement, le contexte actuel peut être révélateur de problématiques auxquelles l’innovation peut apporter une solution sur le long terme.

Plusieurs observations et constats ont déjà pu être fait sur les impacts impliqués par la crise sanitaire :

  • Organisation du travail : adapter le matériel et les outils travail à distance, former les employés aux nouveaux outils, manager à distance, dématérialiser l’administratif et les process, piloter l’activité à distance, recruter à distance, organiser et repenser les espaces de travail, contrôler la qualité de l’air et le respect des règles sanitaires, etc.
  • Commercial/Retail : mettre en place le click & collect, développer de nouveaux canaux de distribution, repenser l’expérience client, adapter et faire évoluer la logistique et l’approvisionnement, modélisation de flux, maintien des opérations commerciale à distance, etc.
  • Production : surveiller et piloter les outils de production à distance, indicateurs performance, solutions de suivi de règles d’hygiène et sanitaire, etc.

Et bien d’autres…

Le contexte est source d’une accélération de la transformation numérique des entreprises et donc favorable au développement de l’usage de solutions numériques, le programme développé par l’ENE peut être pleinement mobilisé pour apporter des solutions numériques innovantes dans le cadre de la crise sanitaire traversée. Toutefois, ces éléments ne sont que des suggestions ; l’objectif de Pôle ONE étant d’être ouvert à tout type de problématique et de démarche d’innovation.

Contacts

Entreprises & Numérique
Camille Croci-Torti
camille.crocitorti@ene.fr

Pôle Métropolitain
Camille Citerne
c.citerne@polemetropolitain.fr

Formulaire de prise de contact