Participez au programme POLE ONE

Pôle ONE est un programme d’open innovation mis en œuvre par l’ENE en partenariat avec le Pôle Métropolitain et dont le but est d’inciter des PME/PMI du Pôle Métropolitain à s’ouvrir à l’écosystème de start-up de leur territoire afin d’accélérer leur processus d’innovation.

Carte du Pôle Métropolitain, territoire éligible au programme.

Accessible jusqu’à fin 2020, les coûts de ce programme sont pris en charge à 100% pour les entreprises éligibles. La mise en œuvre de ce dispositif s’inscrit dans une volonté d’apporter une aide et un soutien aux entreprises bénéficiaires ayant des projets d’innovation, notamment dans un contexte de situation économique difficile.

> Étapes du programme et coûts pris en charge

Selon la demande de votre entreprise, deux cas de figure sont possibles :

Cas #1 : Vous avez déjà identifié une problématique, établi un cahier des charges et entamé une démarche d’innovation dans votre entreprise ; vous aimeriez essayer l’open innovation pour y répondre.

  • Votre cahier des charges est transmis à l’ENE pour prise de connaissance ; analyse puis échange avec votre entreprise pour valider la problématique
  • Pré sélection de start-up (4-5 si possible) auprès des organismes partenaires
  • Proposition d’une date de rencontre ; l’ENE organise la venue des start-up dans votre entreprise pour qu’elles pitchent leur solution.

Cas #2 : Vous êtes intéressé par le programme et l’open innovation mais aucune démarche d’innovation n’a été engagée dans votre entreprise ; vous n’avez pas encore identifié de problématique ou de besoin en technologie.

  • l’ENE prend contact avec vous pour un échange et effectuer un diagnostic afin d’identifier des pistes de réflexion et d’actions sur un aspect de l’entreprise ; mettre en évidence une problématique.
  • Validation avec l’entreprise du sujet proposé et rédaction du cahier charges par l’ENE
  • Pré sélection de start-up (4-5 si possible) auprès des organismes partenaires
  • Proposition d’une date de rencontre ; l’ENE organise la venue des start-up dans votre entreprise pour qu’elles pitchent leur solution.

Une fois que l’évènement de rencontre entre votre entreprise et les start-up a eu lieu, la mission de l’ENE et du Pôle Métropolitain s’achève.

Dans les deux cas, le programme prend en charge l’ensemble de ces étapes, de la formalisation d’un cahier des charges à la rencontre entreprise/start-up. Ce processus de mise en relation n’engendre aucune dépense pour votre entreprise. Vous devrez néanmoins signer et retourner un contrat moral d’engagement à l’ENE une fois votre participation au programme validée.

L’objectif de ce programme étant réellement de faciliter l’échange et la mise en relation avec l’écosystème de start-up de votre territoire, l’évolution vers un éventuel partenariat avec une start-up suite à la rencontre n’engage que vous, notamment pour des raisons juridiques. Cependant, l’ENE a entamé un travail sur la création d’un guide de l’open innovation pouvant être mis à disposition des parties prenantes afin de les aider dans la formalisation d’une collaboration. Une orientation vers des organismes experts dans ce type de processus est également possible.

> Conditions d’éligibilité des entreprises

Le programme est accessible en priorité aux PME/PMI implantées sur le territoire du Pôle Métropolitain ; tous secteurs d’activité confondus. Néanmoins si une entreprise de taille intermédiaire (ETI) souhaite en bénéficier cela reste envisageable.

> Sourcing des start-up

Une fois que la problématique et le cahier des charges de l’entreprise sont définis, l’objectif est de sélectionner 4-5 start-up ayant une solution pouvant y répondre, en veillant au potentiel de compatibilité technologique.

Afin d’optimiser les chances de « match », le niveau de maturité des start-up pré sélectionnées doit être en adéquation avec le niveau d’exigence du cahier des charges de l’entreprise.

Le sourcing des start-up se fait via des organismes partenaires de la région lyonnaise (French Tech, H7, Polypus, etc).

> Formalisation d’un partenariat PME/Start-up

Les modèles de formalisation de partenariat d’open innovation entre une startup et une entreprise traditionnelle sont multiples, ci-dessous les plus courantes :

Source : Baromètre French Tech

  • Processus achats : la start-up fournit des produits/services à la PME

Ex : FDJ et la startup Botfuel > développement d’un chatbot sur Messenger permettant la prise de paris sur les évènements sportifs > permet d’expérimenter un nouveau mode d’accès à l’offre sport

  • Partenariat de distribution : La PME distribue le produit/service d’une start-up et/ou réciproquement
  • Co-développement : PME et startup partagent des ressources (talents, brevets, capitaux) pour concevoir de nouveaux produits ou services sans toutefois créer une nouvelle structure légale.
  • Investissement & Acquisition : Corporate Venture = la PME prend une participation dans le capital de la startup // Acquisition = l’entreprise rachète la majorité (voire la totalité) des actions d’une startup.

> Constats contexte covid19

Outre les solutions qui ont pu être mises en place rapidement par votre entreprise afin d’assurer une continuité des activités pendant la période de confinement, le contexte actuel peut être révélateur de problématiques auxquelles l’innovation peut apporter une solution sur le long terme.

Plusieurs observations et constats ont déjà pu être fait sur les impacts impliqués par la crise sanitaire :

  • Organisation du travail : adapter le matériel et les outils travail à distance, former les employés aux nouveaux outils, manager à distance, dématérialiser l’administratif et les process, piloter l’activité à distance, recruter à distance, organiser et repenser les espaces de travail, contrôler la qualité de l’air et le respect des règles sanitaires, etc.
  • Commercial/Retail : mettre en place le click & collect, développer de nouveaux canaux de distribution, repenser l’expérience client, adapter et faire évoluer la logistique et l’approvisionnement, modélisation de flux, maintien des opérations commerciale à distance, etc.
  • Production : surveiller et piloter les outils de production à distance, indicateurs performance, solutions de suivi de règles d’hygiène et sanitaire, etc.

Et bien d’autres…

Le contexte est source d’une accélération de la transformation numérique des entreprises et donc favorable au développement de l’usage de solutions numériques, le programme développé par l’ENE peut être pleinement mobilisé pour apporter des solutions numériques innovantes dans le cadre de la crise sanitaire traversée. Toutefois, ces éléments ne sont que des suggestions ; l’objectif de Pôle ONE étant d’être ouvert à tout type de problématique et de démarche d’innovation.

Contacts

Entreprises & Numérique
Camille Croci-Torti
camille.crocitorti@ene.fr

Pôle Métropolitain
Camille Citerne
c.citerne@polemetropolitain.fr

Formulaire de prise de contact

TCL : Les lignes de la CCEL

Compte-tenu de l’actualité relative au coronavirus Covid-19 et du déconfinement annoncé par l’Etat, nous vous informons que les lignes TCL adaptent leur offre à compter du 11 mai 2020 et ce, jusqu’à nouvel ordre :

Les lignes régulières suivantes circulent normalement du lundi au vendredi (offre à 100%) : 

  • 1E Colombier Saugnieu < Lyon Grange Blanche
  • ZI5 Genas > Vaulx en Velin
  • 28 Meyzieu > Vaulx en Velin
  • 29 Meyzieu > Saint Priest
  • 30 Saint Pierre de Chandieu > Saint Priest
  • 32 Jons > Meyzieu

La ligne régulière 47 Saint Laurent de Mure > Meyzieu fonctionne avec des horaires spécifiques (offre à 80% – non réalisation de 18 services après 20h00)

Quant à la ligne 48 Genas > Aéroport Lyon Saint-Exupéry, elle ne circulera pas.

La reprise des services scolaires (JD) est envisagée pour le 18 mai compte tenu de la réouverture des collèges. A noter que certaines JD (JD120/126/127/128/129/251/252/253/254/472 vont circuler les 12 et 14 mai afin de desservir les écoles élémentaires (Externat Sainte-Marie, Institut Saint-Louis et Jeanne d’Arc). Toutes les informations relatives aux lignes scolaires (JD) qui circuleront le 18 mai vous seront communiquées en début de semaine prochaine.

Pour assurer la sécurité des usagers, différentes mesures de sécurité sanitaires seront mises en place au 11 mai 2020 et ce, sur l’ensemble des lignes TCL (secteur CCEL).

COVID-19 : Les acteurs économiques du Rhône et de la Loire s’unissent pour soutenir le redémarrage des entreprises

Une mobilisation inédite, à la hauteur du chantier de reconstruction de notre économie.

Pour faire face au tremblement de terre économique généré par la pandémie, la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne, la CCI du Beaujolais, les CMA du Rhône et de la Loire, les Chambres d’Agriculture du Rhône et de la Loire, avec les MEDEF Lyon-Rhône et Loire et les CPME du Rhône et de la Loire, soutenus par l’Etat, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, les Métropoles de Lyon et de Saint-Etienne, l’agglomération de Roanne et l’ensemble des organismes structurants pour l’économie – URSSAF, Tribunaux de commerce, Ordre des avocats, Ordre des experts comptables…–, ont décidé d’unir leurs forces pour soutenir les entreprises dans le redémarrage de leur activité, afin de tout faire pour favoriser la relance et préserver les emplois.

Cette démarche est conduite en partenariat et en lien étroit avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes, compétente pour promouvoir le développement économique sur l’ensemble du territoire régional.

Plateforme physique et digitale

Autour d’une plateforme digitale et physique, les chefs d’entreprises vont bénéficier d’un accompagnement sur mesure afin d’obtenir en un temps record les conseils et les orientations vers les programmes, dispositifs et actions les plus efficaces pour traiter l’ensemble des problématiques qu’ils ont à gérer.

Cette plateforme CARE (Collectif pour l’Assistance au Redémarrage des Entreprises) vise à rassembler, organiser et coordonner les dispositifs d’aide et d’accompagnement des différents partenaires, pour faciliter le retour à l’activité des entreprises dans le Rhône et la Loire.

« Porte d’entrée dédiée », hub pour les entreprises, cette plateforme digitale a l’ambition de répondre, très vite, à toutes les problématiques liées au redémarrage des entreprises.

Un dispositif d’accueil physique sera mis en place à terme, pour les traitements plus personnalisés avec du conseil, de l’assistance et de la mise en relation.

Chaque chef d’entreprise, en fonction de sa situation et de ses besoins, sera orienté très rapidement vers les meilleures solutions.

L’accompagnement portera en priorité sur les besoins les plus urgents, comme la reconstitution de trésorerie, la gestion des reports de charges (sociales, fiscales, bancaires), les problèmes de ressources humaines, les questions d’approvisionnement, la relance de l’activité commerciale.

De façon plus prospective, les leçons de cette crise inédite seront tirées et des incitations fortes seront adressées au monde économique pour notamment renforcer la digitalisation des approches, la relocalisation des fournisseurs…

Les bénéfices pour le chef d’entreprise :

  • Porte d’entrée dédiée via la plateforme CARE, interfacée avec le site AMBITION ECO de la Région, les sites Grand Lyon économie, SEM de Saint-Etienne Métropole, AGGLO ROANNE, ainsi qu’avec l’ensemble des sites des partenaires ;
  • Vision d’ensemble, claire et organisée, des acteurs qui peuvent m’aider à redémarrer ;
  • Identification des programmes, des dispositifs d’aide qui me concernent et qui me conviennent, sur chacune de mes problématiques ;
  • Réponses à toutes mes questions ;
  • Accélération de ma prise de décision du fait de la qualité du service, du conseil ;
  • Concentration, rapidité et simplicité dans la prise de contact avec le partenaire idoine ;
  • Fluidité dans la mise en œuvre de la solution du fait de la connexion des différents acteurs ;
  • Impact rapide de cette action sur le redémarrage de mon activité.

La plateforme CARE sera lancée dans la semaine du 11 mai prochain.

Voir l’interview à ce sujet de Philippe Valentin, président de la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne : “Entreprises, usez et abusez des services de la CCI” Le président de la CCI exhorte les dirigeants à ne pas rester seuls en ces temps difficiles. Le lancement de la plateforme Care est un exemple très concret de la force de frappe des acteurs économiques locaux et de leur capacité à travailler ensemble. Décryptage d’une situation (et d’une solution) inédite.

Carte de cyclabilité

Télécharger la carte

COVID-19 : Le tri sélectif bientôt remis en service au sein de la CCEL

La CCEL, consciente des difficultés rencontrées actuellement par le Syndicat Mixte Nord Dauphiné mais soucieuse des enjeux environnementaux et du bien-être des usagers, a sollicité l’entreprise SUEZ, il y a une quinzaine de jours, pour participer à la remise en place, de la collecte du tri sélectif.

Aussi, le Syndicat Mixte Nord Dauphiné (délégataire de la CCEL en matière de tri sélectif notamment) a travaillé de concert avec SUEZ pour remettre en place la collecte du tri sélectif sur le territoire communautaire.

Suivez l’actualité du SMND dans votre commune

Vous trouverez ci-dessous les différentes tournées vous concernant :

Suivez l’actualité du SMND dans votre commune

Zones de tri pour les communes de Saint-Bonnet-de-Mure, Saint-Laurent-de-Mure et Saint-Pierre-de-Chandieu

Saint-Bonnet-de-Mure

Saint-Laurent-de-Mure

Saint-Pierre-de-Chandieu